Le tour Rêves de Gosse 2009

Cette année, et pour la troisième fois, nous sommes heureux et fiers qu’un avion de L’Aéro-club Jean Bertin soit engagé aux couleurs de la Caisse d’Epargne.
Nous tenons à remercier Daniel Ermisse et à travers lui tous les membres du club de nous avoir permis d’emprunter des avions du club Jean Bertin pour y participer.

Rêves de gosse a pour objectifs, non seulement de faire découvrir à des enfants défavorisés, malades ou handicapés, les plaisirs du vol en avion léger, mais aussi de favoriser des rencontres durables entre ceux-ci et des enfants valides.
Les actions pédagogiques conduites dans les villes étapes pendant les mois précédants le tour de France regroupent ainsi « enfants ordinaires » et « enfants extraordinaires ».
Au passage de la caravane du tour, composée d’une trentaine d’avions légers et d’une centaine d’animateurs et de pilotes, ils présentent à tous leurs réalisations collectives, souvent autour d’un thème mêlant réalité régionale et aventure aéronautique, et le baptême de l’air qui leur est offert vient les récompenser de leurs efforts en commun.

A chaque étape, « Rêves de gosse » est accueilli par un club service organisateur, le plus souvent la Jeune Chambre Economique, mouvement dont sont issus les fondateurs de l’association « Les Chevaliers du ciel », et en particulier son président, Jean-Yves GLEMEE, parfois aussi le Lyons, Rotary, toujours avec l’appui des villes et des aéroclubs des aérodromes concernés.
Le Groupe Caisse d’Epargne soutient l’association des Chevaliers du Ciel et son opération Rêves de Gosse.
Pour sa 13e édition et les quelques 1 500 enfants ordinaires et extraordinaires qui feront leur baptême de l’air, la Caisse d’Epargne sera présente sur chaque étape du tour et proposera sur son stand de multiples animations.
C’est donc tout naturellement que la section aviation de l’Association Sportive des caisses d’épargne dirigée par Patrick Desgardin participe pour la 3ième fois à ce tour de la solidarité.

1ère étape : Chavenay – Biarritz – 20 et 21 mai 2009

Départ de Chavenay à 14h00 du VZ avec Antoine, et les deux Philippe. Navigation sans problème avec un survol des châteaux de la Loire, puis un stop à Poitiers pour ravitaillement.
Arrivée à Biarritz après quatre heures de vol et un survol de la cote des landes.
Nous expédions l’arrivée pour éviter une entrée maritime.
Nous garons le VZ sur le parking de Dassault Aviation qui est l’un des partenaires du tour et accueille la caravane de rêves de gosse juste avant l’arrivée de 4 Chinook de l’armée britannique.

Le QN n’a pas eu la même chance.
Parti le lendemain matin et piégé par des orages, l’équipage (Caroline, Mathieu et Damien) a du se poser à Blois où il a dormi tout confortablement sous un hangar.

La voiture suiveuse (Claire, Carole et Georges) de l’équipage des Ecureuils Volants de la Caisse d’Epargne est arrivée de Paris après dix heures de conduite tout en évitant les pièges de la route (radars, gendarmes)….

Le soir du 21 mai à Biarritz, ce sont les retrouvailles de la caravane de Rêves de Gosse.
Les trente équipages (près d’une centaine de pilotes) se retrouvent tout comme en 2008 et échangent des nouvelles, dans un lieu mythique de Bayonne, le Trinquet, salle de Pala et de pelote basque autour d’un buffet et du verre de l’amitié (et pas qu’un seul) sous les chants des cœurs basques lors d’une formidable soirée organisée par la Jeune Chambre Economique du Pays Basque.

Le 22 mai – Etape de Biarritz

Le Tour aérien de Rêves de Gosse a démarré vendredi sur l’aéroport de Biarritz-Bayonne-Anglet avec une étape organisée par des instituts médicaux-éducatifs, des écoles du pays basque.
« Prête-moi tes ailes », était le thème choisi dans le cadre du projet pédagogique des enfants ordinaires et extraordinaires qui participent à l’opération depuis septembre dernier.
Les enfants extraordinaires sont ceux qui, défavorisés par le handicap ou par la vie, sont associés à d’autres enfants pour partager ce grand moment de bonheur qu’est le baptême de l’air.

Un « pilote invité » ouvre chaque jour la série de baptêmes.
A Biarritz, c’est le journaliste-météorologue d’Europe 1, Laurent Cabrol, pilote privé, qui a démarré les vols.
Enchanté, celui-ci explique : « Je connais le Tour aérien Rêves de Gosse et son créateur Jean-Yves Glémée depuis la première édition où j’étais alors en reportage. »
Cette année, ce n’était pas le cas en 2007, la météo est clémente pour ce premier jour, ce qui a permis d’offrir plus de 183 baptêmes aux enfants présents. Les deux tiers étaient des enfants extraordinaires dont vingt cinq en fauteuil roulant.

Le soir c’est dans la superbe salle de la plage de la chambre d’amour à Anglet que la caravane se retrouve pour diner en regardant le coucher du soleil sur la mer ou surfent encore quelques intrépides Biarrots.
Tard dans la nuit, les pilotes reprennent en cœur les chants basques :

« Jeiki jeiki etchkoak
Argia da savala, argia da savala »

Le 23 mai – étape de Bordeaux

La météo est incertaine, la caravane craint de ne pouvoir partir ; néanmoins après le briefing du directeur des vols, la décision est prise de décoller.
Les avions se posent à l’Aérodrome de Saucats après une étape courte, un survol le long de la côte et du basin d’Arcachon, mais avec une visibilité limitée.

Le soir l’apéritif sous la fraicheur des chênes du Château Chevalier est le bienvenu après cette chaude journée, le diner dans les chais du Château nous permet de déguster des crus de Pessac Léognan

Le 24 mai – étape de Royan

L’étape du jour prend la forme d’une chasse au trésor, il s’agit de survoler des châteaux jusque vers Limoges et Angoulême.
L’arrivée sur Royan en remontant l’estuaire de la Gironde est magnifique

A nouveau, un chiffre record de baptêmes de l’air avec 155 enfants, une bonne vingtaine de jeunes handicapés très lourds ont pu embarquer dans des avions.
Certains de ces enfants qui vivent alités en permanence, qui se déplacent sous assistance respiratoire et parfois avec un goutte à goutte, ont pu passer quelques minutes dans le ciel et même voir la mer de haut lors de ce baptême au bord de l’estuaire de la Gironde.
Le Rotary Club de Royan avait conduit cette opération de manière remarquable, preuve du travail d’une équipe soudée.
Rêves de Gosse, lors de l’étape de Royan, a également reçu la visite du président du conseil général de la Charente-Maritime Dominique Bussereau et, pendant la semaine, secrétaire d’Etat aux Transports.
C’est à lui que l’on doit la règlementation qui permet aujourd’hui à des handicapés de piloter des avions.
Dorine Bourneton et Guillaume Ferral, tous deux paraplégiques, sont cette année aux commandes d’un monomoteur et effectuent tous les jours des baptêmes.

La Patrouille de France a présenté sa démonstration 2009 avec ses huit Alphajet et ses nouveaux pilotes dont le capitaine Virginie Guyot qui vient d’intégrer la célèbre formation.
Autre formation de l’Armée de l’Air, la patrouille Cartouche Doré composé de trois monomoteurs TB 30 Epsilon, propose un spectacle dynamique qui clôturait cette journée dense où les orages, cent fois annoncés, n’ont jamais montré le bout du nez.

Le 25 mai – étape de Chartres

C’est au terme d’une navigation superbe en survolant l’ile d’Olèron, Fort Boyard, l’Ile de Ré, le Puy du fou que les 30 avions remontent vers le nord et voient apparaitre après plus de 2 heures de navigation les flèches gothiques de la cathédrale de Chartes.

Bilan : 122 baptêmes, soit 613 depuis le début du Tour vendredi dernier.
Pilote invité à Chartres, Patrick Gandil, directeur général de l’aviation civile, a ouvert cette série de baptêmes.
Il ne s’est pas contenté d’un vol mais a souhaité redécoller lors d’une deuxième série.

Le 26 mai – étape de Creil

De Chartres à Creil, la route aérienne n’est pas longue mais peut le devenir si la météo se dégrade. C’est le cas ce 26 mai.
Le VZ, comme un oiseau fuyant la nuée, se lance pour cette courte navigation en évitant le front venant de l’ouest et cela l’amène à survoler le terrain de Chavenay à hauteur de tour de piste après accord de la tour et, après un rapide transit de Pontoise par Sierra et Echo, un survol express de Persan désert, c’est enfin la piste de la base de Creil qui apparait au milieu de la sombre forêt de Senlis.
Les militaires ont allumé la piste.

Néanmoins, le déroulement des baptêmes ne sera pas perturbé.
Ce sont 115 enfants qui ont été baptisés.
Cette étape était aussi l’occasion de montrer à des enfants ordinaires en situation difficile qu’il y avait d’autres situations encore plus difficiles à vivre que les leurs.
Cinq jeunes suivis par des éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse venue de la région de Boulogne sont arrivés à Creil avec une escorte du club de motards et une voiture tractant une grande maquette d’avion démontée qu’ils ont construits.
Cette association sportive de motards est composée de surveillants de l’administration pénitentiaire. Creil-Senlis n’est pas loin du camp des Loges où réside le club de football du Paris Saint-Germain.

Avec la complicité de la compagnie aérienne Emirates qui parraine ce club, trois joueurs, dont le gardien Mickaël Landreau, sont venus parler avec les enfants et signer des autographes.

Cette étape de Creil est aussi l’occasion de perpétuer la tradition du Tour aérien Rêves de Gosse de faire chaque année une étape sur une base aérienne.
Sur la BA 110 « Lieutenant-colonel Guy de La Horie », c’est le général Furet, qui le soir, accueille les pilotes pour un diner au mess.

Le 26 mai – étape de Melun

Après une courte navigation sous un ciel magnifique dans l’est de l’ile de France qui permettra de survoler la ville de Provins, les Châteaux de Chantilly, de Fontainbleau, et de Vaux le Vicomte.
C’est Jean-Paul Herteman, le président de Safran, pilote privé, qui revêt le Blouson du tour pour ouvrir les baptêmes

Safran, un des plus gros groupes aéronautiques réunit de nombreuses entités comme les moteurs Snecma et Turbomeca, Hispano-Suiza, Messier-Dowty, Messier-Bugatti, Labinal, Sagem, etc. sans oublier une filiale SMA qui construit des moteurs d’aviation légère.
L’entreprise s’est mobilisée pour organiser cette étape à Villaroche avec la Fondation d’Auteuil.
Au total, ce sont 133 baptêmes qui ont été réalisés.

Philippe Granseigne
Juin 2009
Articles similaires