JeanBERTIN

Du silencieux pour avion … au coussin d’air. Une vie de passion..

Jean Bertin est né le 5 septembre 1917 à Druyes-les-Belles-Fontaines (Yonne). Après des études à Polytechnique (Promotion 1938) et à l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique, il entre en 1944 à la SNECMA dont il devient le Directeur Technique adjoint chargé des Etudes Spéciales sur les moteurs et la propulsion.

On lui doit à cette époque bon nombre d’inventions remarquables, comme par exemple celle de l’inverseur de poussée qui équipe aujourd’hui la presque totalité des moteurs d’avions à réaction.

Très impressionné par le dynamisme et la créativité des industriels américains qu’il a comme modèles, il prend congé du Corps des Ingénieurs de l’Air et quitte la SNECMA le 1er octobre 1955 pour fonder sa propre société : BERTIN & CIE.

Aerotrain_Bertin

La société BERTIN & CIE nait officiellement le 27 février 1956. C’est Gabriel Voisin, pionnier de l’aviation et grand ami de Jean Bertin qui héberge alors la société, rue des Pâtures à Paris. Les premières réalisations de BERTIN & CIE portent sur l’étude de silencieux d’avions, et c’est en réalisant ce type d’étude qu’un ingénieur de la société « redécouvre » par hasard en 1957 le phénomène d’effet de sol, ou « coussin d’air ».

Paul_Guienne_et_Jean_Bertin

Cette découverte, associée à celle des jupes souples ouvre la perspective à de nouveaux moyens de transport, puisque le coussin d’air, en permettant de déplacer une charge sans frottement, autorise à s’affranchir de… la roue !

Dès lors, les recherches en matière de transport sur coussin d’air sont menées dans trois directions, avec les Terraplanes (aéroglisseurs terrestres), les Naviplanes (aéroglisseurs marins), et surtout l’Aérotrain, dont le premier prototype circule à la fin de l’année 1965.

AerotrainDeBertin

Jean Bertin n’a alors de cesse de se battre pour qu’une ligne commerciale d’Aérotrain soit construite en France. Il en obtient des garanties formelles au début de 1974, mais l’Etat se retire finalement du projet le 17 juillet suivant.

Jean Bertin ne résiste pas au choc de ce désistement. Il meurt à Neuilly le 21 décembre 1975.

Quelques liens

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bertin

http://www.jean-bertin.com/

http://www.solidariteetprogres.org/article3891.html

Site Bertin Technologies – Equipements de manutentions sur coussins d’air

Articles similaires