Accueil>Le club>Activités>Vol découverte & baptêmes

Vol découverte & baptêmes

En relation : Voyages club | Les avions du club
MONT BLANC 2011 001

Baptêmes de l’air

Envie de voir le monde d’en haut? Effectuez un vol baptême de l’air  !
Glacier d'Argentières

Vol d’initiation

Vous souhaitez valider votre projet de vous lancer dans le pilotage? Faites un vol d’initiation avec un instructeur.
Aucune condition d’inscription préalable n’est requise.

Vol cadeau

Vous souhaitez faire profiter d’un vol baptême ou d’initiation à un de vos proches? Organisez l’évènement avec notre club, et faites-lui la surprise!

Tarifs

Le tarif du baptême correspond à celui du type d’avion choisi.
Voir les tarifs, section « Baptêmes ».

Il n’y a pas de supplément : le pilote ou l’instructeur qui réalise le vol est « offert » par le club.

Organisation

Contactez notre chef pilote ou le secrétariat.
Un créneau vous sera proposé fonction de vos disponibilités, avec réservation d’un avion et d’un instructeur.

Réglementation

En toute sécurité, les baptêmes de l’air sont réalisés à l’aéroclub Jean Bertin par les pilotes instructeurs, et ne peuvent excéder 30mn, avec retour au terrain de départ, Chavenay.

Le décret régissant ce type de prestation et auquel se conforme l’aéro-club Jean Bertin est le suivant :

Décret N° 98-884 du 28 Septembre 1998 complétant le livre V du code de l’aviation civile (troisième partie: Décrets) et relatif aux aéroclubs.

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l’équipement, des transports et du logement, Vu le code de l’aviation civile,
Décrète :

Art. 1°. – Il est ajouté au titre 1er intitulé « Aéroclubs et fédérations » du livre V (troisième partie : Décrets) du code de l’aviation civile un article D.510-7 ainsi rédigé :
« Art. D.510-7. – Afin d’encourager le développement de l’aviation légère, un aéroclub peut faire effectuer, en avion ou en hélicoptère, par des membres bénévoles, des vols locaux à titre onéreux au profit de personnes
étrangères à l’association, aux conditions fixées ci-après.

« Le vol local est, pour l’application du présent article, un vol de moins de trente minutes entre le décollage et l’atterrissage, n’impliquant pas de transport entre deux aérodromes et durant lequel l’aéronef ne s’éloigne pas à plus de 40 kilomètres de son point de départ.

« L’aéroclub doit être un aéroclub agréé dans des conditions fixées par le ministre chargé de l’aviation civile. Il doit souscrire une police d’assurance couvrant sa responsabilité civile tant à l’égard des personnes transportées qu’à l’égard des tiers, n’effectuer ni démarchage ni publicité à titre onéreux et limiter cette activité à moins de 8% des heures de vol totales effectuées dans l’année civile, les heures effectuées en vol local dans le cadre de manifestations aériennes étant non comprises dans ce décompte.

« Les aéronefs utilisés ne peuvent être que ceux habituellement exploités par l’aéroclub.

« Le pilote membre de l’aéroclub est autorisé à effectuer des vols locaux par le président de l’aéroclub. Il doit être majeur, titulaire d’une licence de pilote professionnel avion ou hélicoptère ou d’une licence de pilote privé avion ou hélicoptère et, dans ce dernier cas, totaliser deux cents heures de vol au titre de la licence détenue, dont trente heures dans les douze derniers mois. Il doit être détenteur d’un certificat d’aptitude physique et mentale délivré depuis moins d’un an.

« Les vols en formation ou comportant des exercices de voltige sont exclus des présentes dispositions. »
Art. 2. – Le ministre de l’équipement, des transports et du logement est chargé de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 28 septembre 1998.

Des suggestions d'améliorations à proposer pour cette page?
Envoyez vos propositions via le formulaire de contact.